Nouveau vitrail: réalisation du projet

La création et la réalisation d’un nouveau vitrail sont la spécialité de l’Atelier Mestdagh. L’artiste Ingrid Meyvaert peut créer un projet ou seulement se limiter à la réalisation de vitraux proposés par d’autres artistes ou architectes.

L’Art Verrier moderne

La création et la réalisation de nouveaux vitraux ainsi que la conservation et la restauration d’anciens vitraux forment les principales activités de l’Atelier Mestdagh, avec Ingrid Meyvaert comme artiste créatrice. Katrien Mestdagh et Laura Ten Zeldam créent de nouveaux projets sous l’égide de Lumi & co. Tout artiste ou architecte est bienvenu dans l’atelier pour l’exécution de ses œuvres.

En créant des vitraux modernes, Ingrid Meyvaert prouve que l’art du vitrail actuel n’est nullement démodé. Il n’est pas uniquement lié aux églises ou aux chapelles. On le trouve également dans des bâtiments ou des habitations modernes. La technique de base reste néanmoins ancienne puisque le verre est toujours soufflé à la bouche.

Création et réalisation d’un nouveau vitrail… Pour la réalisation de chaque nouveau projet, l’Atelier Mestdagh combine le don artistique avec les aptitudes artisanales dont il dispose.

L’Atelier Mestdagh, votre partenaire pour vos nouveaux projets.

Si vous cherchez un partenaire digne de foi pour la réalisation d’un nouveau vitrail, l’Atelier Mestdagh, de renommée internationale, est la bonne adresse.

L’Art Verrier a un avenir assuré, tant que les artistes choisiront le vitrail comme moyen d’expression de leur art.

  • Ingrid Meyvaert
  • Artistes externes
  • Wim Delvoye
  • Lumi & Co
  • Geert De Groote Architectes
  • Philippe Depotter
  • Stéphane Boens
  • Procédé de Production

Ingrid Meyvaert

Ingrid Meyvaert (°1956) est formée au ‘Instituut Plastische Kunsten Sint-Lucas’ à Gand. En 1978 elle épouse Luc Mestdagh dont l’atelier de vitraux est renommé. Cela signifie le début d’une parfaite collaboration entre l’artisanat traditionnel et la créativité rénovatrice.

Jusqu’en 1994, Ingrid Meyvaert enseigne l’art plastique à l’Institut Saint-Luc. Avec le temps, sa carrière artistique s’épanouit et s’étend de l’art du vitrail religieux-figuratif à l’art profane-abstrait.

Actuellement, Ingrid Meyvaert est un Maître verrier de grande renommée. On trouve ses œuvres dans des églises, des bâtiments publics, des entreprises, des maisons privées, aussi bien en Belgique qu’à l’étranger. Ses créations sont libres ou se font sur commande, tout en tenant compte des souhaits artistiques et budgétaires du client. Malgré les restrictions imposées par la technique artisanale et l’emploi du verre soufflé, le caractère de l’œuvre se veut moderne.

Parce-que l’art du vitrail est monumental et souvent intégré dans une architecture spécifique, Ingrid Meyvaert compare son artisanat avec celui de l’architecte qui travaille au service du client.

En dehors des nombreuses commandes, Ingrid a réalisé quelques grandes œuvres personnelles dont ´Le Chemin de Croix ´- ‘De Kruisweg’- exposé à l’église Saint-Nicolas à Gand en 2006. Cette œuvre fait le tour des expositions, à la recherche d’un endroit définitif.

Muziek prive ingrid meyvaert
 Ingrid Meyvaert

Artistes externes

L’atelier travaille avec des dessinateurs belges ou étrangers. Il peut leur fournir un appui technique et artistique lors de l’élaboration du projet. L’exécution se fait dans l’atelier même en entière collaboration avec le dessinateur.

Suit une courte introduction des artistes et architectes avec qui l’Atelier Mestdagh collabore:

Delvoye Atelier Mestdagh

Wim Delvoye

Depuis les années ’90 l’atelier collabore avec l’artiste contemporain Wim Delvoye. Son premier projet comprenait la création de trois goals de football sous forme de vitraux. En l’an 2000, lors de l’exposition ‘Over the Edges’ à Gand, Wim Delvoye s’est laissé inspirer par des photos prises aux rayons X. Ce vitrail et neuf autres achetés par la ville de Gand se trouvent à la chapelle ´Drongenhof’ au Patershol. Au Luxembourg, au musée MUDAM, douze vitraux ornent une chapelle. L’Atelier Mestdagh a réalisé les vitraux pour Wim Deloye selon le procédé de la sérigraphie, comprenant des grisailles et de la peinture sur verre. En 2012, pour son exposition au Louvre à Paris, l’atelier a réalisé un vitrail montrant le Christ au corps torse.

Wim Delvoye - glasraam Louvre - Atelier Mestdagh

Lumi & Co

Katrien Mestdagh et Laura ten Zeldam partagent une même passion pour l’art verrier traditionnel. Tout en se basant sur les anciennes techniques, elles désirent réaliser des projets modernes qui plaisent aux clients d’aujourd’hui, friands du design, du modernisme fonctionnel.

Leurs deux projets en cours sont:

Le Lumi, une lampe fabuleuse, qui fait rêver les bébés, les enfants et les adultes qui aiment se laisser emporter par la beauté et par l’imagination. Le Lumi est une boîte lumineuse dont la plaque de verre coloré est incrustée d’un dessin. Le jeu des petites lampes LED à l’intérieur de la boîte crée des effets fabuleux qui excitent l’imagination et la fantaisie. L’idée de créer le Lumi leur est venue en participant au concours ‘Be Creative’ en 2014. Toutes deux figuraient parmi les dix premiers lauréats. Le film présentant le Lumi a été projeté au cours de l’exposition mondiale à Milan en 2015. Actuellement, les prototypes prennent forme et une campagne pour réunir des fonds est mise en cours afin de pouvoir réaliser ce projet.

Stained Stories, le second projet en cours de réalisation, consiste à créer des vitraux pour une cabine téléphonique, qui date de L’Expo ‘58 à Bruxelles. La commande fût passée à Katrien et Laura par Belgacom/Proximus en 2014.

Katrien Mestdagh Laura Ten Zeldam Lumi
Telefooncel Lumi Belgacom

Geert De Groote Architectes

En 2011, une petite chapelle en verre a été créée à l’occasion de l’exposition de l’art du vitrail ‘Diafaan V’ au béguinage Sainte-Elisabeth à Sint-Amandsberg/Gand. Le projet, signé Geert De Groote Architectes, a été réalisé par Katrien Mestdagh. La structure est conçue de manière à ce que les panneaux en verre puissent être démontés et reconstruits ailleurs. L’ architecture évoque les voûtes gothiques des cathédrales. Élevée dans un endroit public, cette chapelle forme une oasis de paix où il fait bon méditer. Elle a été présentée sur le site ´Cultuurkapel Sint-Vincent’ à Gand, au STAM et dans les jardins des Pères Carmes à Gand. Un site définitif n’a pas encore été trouvé.

Kapel Geert De Groote

Philippe Depotter

De 2006 à 2007, l’atelier a travaillé avec Philippe Depotter, membre du bureau des Architectes Bressers pour l’élaboration de cinq fenêtres dans la nef latérale de l’église Saint-Nicolas à Gand. Au cours de la phase de la conception du projet, L’Atelier Mestdagh a donné des conseils techniques sans intervenir au niveau artistique. L’exécution et la pose des fenêtres ont également été réalisées par l’atelier.

Sint-Niklaaskerk Potter Atelier Mestdagh

Stéphane Boens

À la demande de l’architecte Stéphane Boens, Ingrid Meyvaert a dessiné des vitraux dans un style victorien pour une villa à Hamburg. L’exécution et la mise en place ont été faites par l’Atelier Mestdagh.

boens Hamburg Atelier Mestdagh

Procédé de Production

Pour exécuter le ‘vitrail avec plomb’ on juxtapose des fragments de verre coloré à l’aide d’un réseau de plomb qui forme un motif décoratif. On parle de ‘peinture sur verre’ lorsque les fragments sont peints, comme par exemple, des grisailles ou des émaux qui sont ensuite cuits au four. Depuis sa naissance au Moyen Âge, le métier de maître verrier a très peu évolué. L’art du vitrail se transmet de génération en génération. C’est le cas pour l’Atelier Mestdagh, qui exerce cet artisanat de façon traditionnelle. Les différentes phases sont:

Le projet

Un projet est dessiné par Ingrid Meyvaert à l’échelle 1/10 afin de pouvoir présenter les formes et les couleurs du vitrail au client.

Dessins et couleurs

Pour l’exécution, Ingrid Meyvaert dessine un ‘carton’ grandeur nature avec les contours du motif. Puis on découpe les ‘pièces modèles’ du motif à partir d’un calque. Ensuite, le verre de couleur adéquate est choisi et découpé selon ce modèle.

La coupe, la mise en plomb, la pose du mastic

Suit alors la ‘mise en plomb’ ou le sertissage: les morceaux de verre sont enchâssés dans des profils de plomb et les intersections sont soudées. On enduit de mastic l’interstice entre le verre et le plomb, après quoi on referme les ailes des profils de plomb.

Peinture sur verre

Avant la mise en plomb, le dessin se fait en deux phases: en premier Luc Mestdagh dessine les contours et apporte ensuite la patine ou les ombres en grisaille. Entre chaque phase, les pièces de verre sont cuites afin de fixer la grisaille.

Ingrid Meyvaert Atelier Mestdagh
loodzetten Atelier Mestdagh